février 2018

Le temps passe si vite !

Je m’aperçois en gérant un autre de mes blogs qu’il y a de temps en temps des visiteurs ici, alors je me dois de faire un petit point plein d’espoir 2 ans plus tard

En mai 2016, crâne rasé et pelade toujours active, une quinzaine de trous après le début, j’ai pris la décision de devenir végétalienne 🌱 sur le plan de mon alimentation. Il FALLAIT que je trouve une cause à cette pelade, une cause physiologique, alors je me suis dit pourquoi ne pas mettre ça sur le compte des perturbateurs endocriniens et de la mauvaise alimentation bourrée de pesticides et d’antibiotiques qu’on nous fait ingurgiter ?

Je décide donc d’arrêter la viande, le poisson, les oeufs & le lait (sous toutes ses nombreuses formes). Je découvre une quantité de nouvelles saveurs, de recettes, d’aliments dont je ne soupçonnais même pas l’existence. Je n’achète quasiment plus rien de préparer et essaye de faire le plus possible moi-même. J’ai d’ailleurs tenu un petit livre de recettes, à la fois culinaires et cosmétiques. J’apprends petit à petit à choisir les bons ingrédients et à me nourrir comme il faut. Parallèlement, je prends de la vitamine B12 en cachet (indispensable quand on se nourrit sans substance animale), ainsi que de la levure de bière.

Et là, il se produit un truc un peu fou. En 15 jours, mes trous se comblent à vitessegrand V ! Habituellement, il fallait plusieurs semaines pour que les trous produisent à nouveau du duvet qui progressivement se transformait en cheveux… Mais là tout est allé à une vitesse fulgurante. Mon plus gros trou (le premier, que j’ai donc depuis 18 mois !) qui était déjà en phase de repousse depuis plusieurs mois, se comble d’un coup d’un seul. Voyez vous-même sur ces 4 photos prises en 15 jours !

Devant ce petit miracle, je décide donc de laisser pousser mes cheveux à nouveau. J’ai aimé avoir le crâne rasé, mais j’ai aussi envie de retrouver mes chignons. Et puis la reprise du boulot approche, même si c’est encore loin, je ne me vois pas reprendre une vie professionnelle crâne rasé (j’ai un public assez sévère au niveau critique = des adolescents !). Pour m’amuser j’ai mesuré mes cheveux les premiers mois. Ils prennent de manière très constante 1,5 cm en 1 mois.

Je les soigne, je les bichonne. Plus de shampooing, uniquement des lavages aux poudres de plantes tous les 15 jours (shikakai en l’occurrence mais depuis j’ai testé plein de nouvelles choses) ou des rinçages à l’eau après le sport. De l’hydratation fréquente avec l’aloe vera ou le gel de graines de lin, des bains d’huile (coco, ricin, jojoba…) de temps en temps. Et voilà qu’en un an plus rien n’y paraît, je retourne même pour la première fois chez le coiffeur pour mettre un peu d’ordre dans cette repousse sauvage.

Voilà, voilà. Je sais que la pelade est chronique et qu’elle peut revenir. D’ailleurs, elle a su ne pas se faire oublier puisqu’à 3 reprises j’ai découvert un petit trou des mes cheveux, grand comme une pièce de 20 centimes à chaque fois, qui se comble presque aussi vite qu’il n’est apparu. J’essaye de ne pas y prêter attention, de rester positive et confiante et surtout de continuer à avoir une bonne hygiène de vie pour mettre toutes les chances de mon côté de ne pas (re)voir les choses dégénérées. Je ne peux m’empêcher toutefois de faire le lien entre ces petits trous et des périodes d’insomnie… d’ailleurs ma grosse pelade est arrivée à un moment où j’allaitais encore mon petit dernier qui dormait très mal et j’étais à cette époque excessivement fatiguée…

Allez, je vous laisse avec ce petit diaporama de la repousse pendant une année et j’espère plein d’espoir pour votre guérison 🙏🏻💜

Publicités